Séjour en Charente-Maritime : des îles, du patrimoine, des plages…

Séjour en Charente-Maritime

Décider d’un séjour en Charente-Maritime c’est privilégier la diversité : sur un territoire relativement restreint, on accède à pas moins de 4 îles, de nombreuses stations balnéaires et des villes au patrimoine architectural de premier ordre. Bref, un séjour en Charente-Maritime promet une expérience riche et entière, pour un plaisir toujours renouvelé.

Les îles de Charente-Maritime : Oléron, Ré, Aix… sans oublier l’île Madame !

L’île d’Oléron

Les îles de Charente-Maritime sont aussi nombreuses que variées : la plus grande, Oléron, dispose d’un large panel de villages-stations balnéaire, de plages et de petits ports de pêche au charme bien typique. De Saint-Pierre d’Oléron, la « capitale » de l’île, au petit port de pêche de la Cotinière en passant par les plages de sable fin de Saint-Trojan ou l’ambiance plus « bout du monde » du phare de Chassiron, les expériences sont nombreuses pour le touriste qui prend le temps de découvrir l’île.

L’île de Ré

L’île de Ré n’est plus tellement à présenter, tant les stars du show-biz et la clientèle fortunée ont médiatisé les petites maisons blanches et l’authenticité des villages qui ont fait le succès de l’île de Ré. A signaler cependant, pour ceux qui recherchent une île de Ré un peu moins fréquentée : la plage du Gros-Jonc, tout au bout de l’île vers le phare des Baleines : on y trouve la tranquillité et un cadre superbe. Bien entendu Saint-Martin de Ré mérite toujours qu’on s’y arrête pour y admirer le charme de son port, de ses rues et de ses maisons…

Les huitres d'Olerons

L’île d’Aix

L’île d’Aix propose, elle, un voyage d’une autre nature : cette île de dimension réduite, largement fortifiée par Vauban pour faire face à la menace de la marine anglaise, est interdite aux voitures. C’est le lieu idéal pour les vélos et les familles, elle offre des plages intimistes qui ne manquent pas de charme. On y trouve aussi le musée Napoléon, qui foula le sol de l’île à deux reprises, la seconde étant le préambule de son exil à Sainte-Hélène.

Et l’île Madame…

Enfin l’île Madame est une île minuscule sur laquelle on ne trouve que deux ou trois maisons, accessible à marée basse par un chemin « la passe aux bœufs » que l’on emprunte depuis Port-des-Barques à proximité de Rochefort : pour les amateurs de tranquillité et d’isolement !

La Rochelle et Rochefort : le patrimoine maritime, le prestige du passé.

Le port de La Rochelle

La Rochelle et Rochefort ont été, par le passé, deux villes stratégiques sur le plan maritime. La Rochelle fut longtemps un port commercial d’importance, comme en témoigne le Vieux Port, superbe avec ses tours Saint-Nicolas et Tour de la Chaîne qui en défendent l’accès (l’entrée du port était barrée par une chaîne), sans oublier la Tour de la Lanterne qui défendait l’accès du port primitif. Quant à Rochefort, la ville fut choisie sous le règne de Louis XIV pour y établir un arsenal militaire, dont le rôle était d’établir et d’abriter la flotte du Ponant. Ce qui donna lieu entre-autres à la construction de la Corderie Royale, un étonnant bâtiment de 370 m de long ! On trouve aussi à Rochefort de nombreux bâtiments militaires de la même époque, la ville mérite donc plus qu’un détour.

Les plages de Charente-Maritime

Les îles regorgent évidemment de plage, mais on trouve aussi des plages très abritées (par les îles) à Châtelaillon ou Fouras. La côte sauvage de Royan, située au-dessus de la station balnéaire, offre un cadre assez sauvage qui n’est pas sans rappeler les Landes. Enfin, les plages situées au sud de Royan offrent un enchaînement de criques assez intimes, cernées de petites falaises calcaires : superbes, à découvrir à partir de Saint-Georges de Didonne qui borde Royan au sud.

Share

Comments

No comments yet. Why don’t you start the discussion?

Laisser un commentaire